Les huit stoupas et l'aménagement du site

Un lien avec la présence du bouddha Shakyamuni

Les huit stoupas

Dans la tradition du bouddhisme tibétain, il existe huit formes spécifiques de stoupas qui commémorent les grands moments de la vie du bouddha Shakyamuni. On trouve une forme précise de stoupa pour chaque évènement marquant de la vie du Bouddha, depuis sa naissance jusqu’à sa mort, en passant par son éveil. Le nombre d’éléments ou la façon de les assembler varie d’un type de stoupa à l’autre. 

La célébration de ces huit événements de la vie du Bouddha historique est associée à huit sites qui sont aujourd’hui devenus des lieux de pèlerinage, principalement localisés dans la plaine indo-gangétique indienne (à l’exception de Lumbini qui est au Népal).

  1. Le stoupa de l’amas de lotus célèbre la naissance du Bouddha dans le parc de Lumbini.
  2. Le stoupa de la conquête de Mara ou de l’éveil commémore son éveil à Bodhgaya.
  3. Le stoupa de la mise en mouvement de la roue du Dharma rappelle son premier enseignement après l’éveil, dans le parc des gazelles, à Sarnath.
  4. Le stoupa du retour des mondes divins célèbre son retour parmi les êtres humains, sur le mont Sankashya, après un séjour dans les destinées suprêmes où le Bouddha est allé prodiguer des enseignements à sa mère.
  5. Le stoupa de la réconciliation rappelle la fin du schisme à Rajgir.
  6. Le stoupa des miracles commémore la manière dont le Bouddha vainquit, à Shravasti, les maîtres aux philosophies erronées.
  7. Le stoupa de la complète victoire célèbre la victoire sur la mort à Vaishali.
  8. Le stoupa du parinirvana rappelle son décès à Koushinagar.

Les huit stoupas sont réalisés en cuivre doré à la feuille d’or, selon la tradition. Ils sont fabriqués par Gérard Guinot, un artisan sympathisant de Dhagpo qui a déjà réalisé les statues de l’Institut et du petit temple. D’une hauteur d’environ 1,70 m, les stoupas seront posés deux par deux sur des blocs de granit. Une toiture de type pavillonnaire les protégera des intempéries.

Maquette-Mani-Korlo_960

Le moulin à prières

Dans un pavillon ouvert surplombant les huit stoupas ainsi que le stoupa de Shamar Rinpoché, se tiendra un moulin à prière manuel, gravé du mantra de Kalachakra. Il sera possible de s’asseoir pour méditer, de faire tourner le moulin ou de se recueillir tout près de l’ancienne maison de lama Pourtsé.

Le chemin de circumambulation

Un chemin reliera tous les stoupas de Dhagpo. Partant du stoupa de l’éveil, devant l’Institut, il rejoindra le stoupa de Shamar Rinpoché et les huit stoupas ; puis il passera par le pavillon du moulin à prières et longera les drapeaux à prières pour revenir vers le parvis de l’Institut.

Visuel : dessin présentant une vue aérienne de Dhagpo où on peut voir le projet du jardin méditatif